Et osez l’abondance !

 

Un livre de Nathalie CARIOU

nathalie cariou

Ce livre écrit en 2010 est le premier tome d’une série de 3. Nathalie CARIOU se positionne différemment des autres auteurs ayant écrit sur le sujet de l’argent, comme elle nous l’explique dans son introduction : ce livre est un voyage et c’est notre regard sur l’argent qui va changer. Agrémenté d’exercices pratiques, l’ouvrage nous promet une vie qui ne sera plus la même, “qui ne ressemblera en rien à celle d’avant”. Voyons ensemble où nous mène ce voyage…

 


 

 

 

 

1ère partie : Le voyage vers la richesse

voyage

Photo de Mantas Hesthaven

L’argent, mais pas seulement

Contrairement à la richesse obtenue par un raccourci (comme gagner au loto), au bout du voyage vers la vraie richesse il n’y a pas que de l’argent. C’est une richesse qui a du sens, aussi extérieure qu’intérieure.

Accédez à l’abondance financière est possible pour tout le monde, nous devons être convaincu de cela.

Préparez vos bagages

Attention et concentration : La force du focus, ce phénomène étrange qui fait que les femmes enceintes pensent voir partout d’autres femmes enceintes ou accompagnées de leur bébé ! Pour la liberté financière c’est un peu pareil, vous allez voir les bonnes affaires et les opportunités que vous ne voyiez pas avant.

Constance : Les exercices proposés devront être faits de manière constante, à la fréquence proposée par l’auteure.

Motivation : Des obstacles se présenteront, c’est votre motivation qui vous aidera à les surmonter.

Confiance : Avec suffisamment de confiance vous seriez déjà là où voulez être.

Energie : accédez à l’abondance va vous demander du temps, ce n’est pas comme faire des heures supplémentaires au travail, il vous faudra de bonnes conditions physiques, une vie saine. Voyez l’argent comme une énergie que vous pouvez attirer ou repousser.

Amour : Aimez l’argent et aimez-le vraiment car “il est une ressource et un levier puissant pour vivre son plein potentiel”. Quand vous n’aimez pas une personne vous l’évitez au maximum et il est fort probable que la personne en fasse autant vis-à-vis de vous. C’est pareil pour l’argent.

 

Il vous faudra effacer cette confusion assez fréquente de penser que “richesse”, “fortune”, “prospérité” riment avec “malhonnêteté”, “m’as-tu vu”, “mauvais goût” ou autre…

Engagez-vous sur le chemin

S’engager c’est DECIDER D’Y ARRIVER quelques soient les obstacles ! Un randonneur fait-il demi-tour à la moindre complication, la pluie qui arrive, une colline plus haute que les autres ? NON !

N’ayez pas non plus le sentiment de vous emprisonner dans cet engagement et vous donner l’impression que vous n’êtes plus libre d’y renoncer. Vous pouvez y renoncer mais il est important de s’engager pour pouvoir affronter les obstacles. Vos chances d’atteindre vos objectifs doubleront si vous vous engagez vis-à-vis de vous même.

Les obstacles sur votre chemin

L’illusion du confort : ce voyage doit être inconfortable. Lutter contre l’inconfort psychologique vous tient à distance du confort matériel.  Notre ego n’apprécie pas l’inconfort et va nous faire reculer devant les obstacles par peur du danger. N’écoutez pas votre ego !

L’illusion de la sécurité : la peur se déclenche face à l’inconnu, elle nous permet de nous adapter à notre environnement. Faites de la peur votre alliée. La peur ne se déclenche pas si vous restez chez vous et que vous n’agissez pas mais ce n’est pas pour autant que vous êtes en sécurité, les accidents domestiques arrivent aussi. Si la sécurité est votre objectif, vous aurez toujours un problème avec l’argent. La recherche de la sécurité vous fera vous accrocher à votre emploi, éviter les nouvelles expériences. Apprenez plutôt à gérer les risques et vous deviendrez plus grand que les problèmes. Soyez convaincu que si une difficulté se présente à vous, c’est que vous êtes en mesure de la dépasser, sinon elle ne se présenterait pas.

L’illusion de la satisfaction immédiate : Avoir la capacité d’imaginer l’avenir et d’accepter les frustrations nous distinguent des animaux. La liberté financière s’acquiert aux prix de désirs immédiats non satisfaits. Notre société de consommation nous pousse à ne pas lutter contre la frustration, c’est une erreur. Il faut réapprendre à distinguer le plaisir et la satisfaction, le besoin de l’envie. Cependant, nous entrons dans une ère de “déconsommation” et cela va nous aider à apprendre à utiliser notre argent différemment (investir plutôt que dépenser).

Les problèmes disparaissent avec l’argent ? NON “plus d’argent est synonyme de plus gros problèmes”.

La peur de l’échec : L’école et la société ne nous apprennent pas à gérer les conséquences de nos erreurs, elles nous apprennent à les supprimer. Les erreurs ne sont pas mauvaises, elles nous enseignent énormément. Un échec est une “expérience dont nous n’apprenons rien” c’est pour cela qu’apprendre d’une expérience désagréable nous permet de ne vivre que des succès.

Le paradoxe du désir : Nous sommes des êtres avides et nous avons tous des envies, c’est ce qui nous fait sortir de nos zones de confort pour obtenir ce qui nous fait envie. Soit nous en prenons conscience et nous pouvons guider nos désirs, soit nous n’en sommes pas conscients et c’est nos désirs qui prennent le contrôle.

Le regard des autres : L’argent dérange, que vous en ayez beaucoup, ou moins que la moyenne, cela dérange alors faites un choix : ne déranger personne ou gagner plus d’argent ?

La solitude : les personnes qui font ce voyage sont rares, vous vous sentirez seul, “prenez-en votre parti” comme le dit Scott Peck dans son livre “Le chemin le moins fréquenté”.

Pourquoi ça ne marche pas toujours

La résistance à la simplicité : Notre ego rejette ce qui est trop facile, la difficulté lui permet d’exister. Il ne faut pas nous réduire à notre ego, nous sommes plus que cela.

Le manque de temps et la discipline : vous pouvez apprendre et savoir comment accéder à votre liberté financière mais si vous n’appliquez pas, cela ne sert à rien. Cela demande d’y travailler un peu chaque semaine. Inscrivez dans votre agenda ces temps de travail.

La résistance au bonheur : il y aura toujours dans votre entourage des personnes convaincues que ce que vous entreprenez ne sert à rien, même si elles-mêmes n’ont jamais rien tenté. Ces personnes ne changeront pas même au contact de votre “magnifique exemple”.

Et maintenant le plus difficile : démarrez !

Rédigez votre première feuille de route en commençant par “je dois m’engager pour réussir” et notez vos objectifs. Relisez votre feuille aussi souvent que possible.

 

2ème partie : Soyez responsable de vos finances

responsable

Photo par l’ équipe Icons8

Etre responsable de ce qui vous arrive

Vous seul êtes responsable des événements de votre vie. En être convaincu est le seul moyen de changer ce qui ne nous convient pas. Conscient ou non, une partie de vous “veut” ce qui vous arrive. Se focaliser sur ce qui ne va pas attire davantage de choses qui ne vont pas : c’est la loi de l’attraction.

Si vous ne pensez pas être responsable de ce qui vous arrive alors c’est que vous pensez que ce sont les autres qui le sont et que donc vous n’y pouvez rien.  Ne prenez pas pour autant la responsabilité entière de ces événements mais prenez votre part !

A quoi jouez-vous quand vous n’êtes pas responsable ? le rôle de la victime qui se plaint sans cesse et qui blâme les responsables, que ce soit le gouvernement, la crise, son entreprise ou autre. Etre la victime est la solution de facilité, vous n’êtes responsable de rien, vous êtes entouré de plein d’autres victimes donc vous ne vous sentez pas seul et vous attirez l’attention.

Responsable mais pas coupable : être coupable signifie avoir commis une faute. On n’est pas coupable de ne pas avoir beaucoup d’argent car être riche n’est pas une obligation. L’argent étant une invention humaine nul ne peut porter en lui le “gêne du génie financier”.

L’argent est-il votre maître ?

Travailler pour l’argent : l’argent est votre maître si vous travailler pour l’argent (pour payer vos factures, vos crédits, votre retraite…). Il existe pourtant bien d’autres raisons de travailler : accomplir sa mission de vie, contribuer à sa vision du monde. Mais il ne s’agit pas pour autant de renoncer à l’argent. Cependant l’argent ne doit pas seulement servir à vos besoins quotidiens, il doit aussi travailler pour vous.

L’argent au service des autres : avant même de toucher votre salaire, l’Etat s’est déjà servi ! puis vient les créanciers, votre loyer, vos fournisseurs d’énergie, vos proches etc… bref vous payez tout cela en priorité, et vous mettez de côté seulement ce qu’il reste, bien souvent pas grand chose.

L’Etat s’occupe t-il vraiment de vous ? les gouvernements successifs font des promesses qu’ils ne peuvent tenir due à une mauvaise gestion financière.

Consommation ou liberté : le crédit à la consommation vous donne l’illusion du confort et de la satisfaction immédiate. Mais c’est en oubliant qu’il se paye au prix de votre liberté. Difficile d’invertir si votre capacité d’emprunt est réduite à néant. Votre liberté financière doit débuter par cette mission : rembourser vos prêts non immobiliers.

Qu’est ce que l’argent ?

“Le culte de l’argent est la racine de tous les maux” : voilà le proverbe qui est une valeur de référence dans notre société, à tort ! Il est temps de découvrir ce qu’est vraiment l’argent si nous voulons l’utiliser au mieux.

Peut-on échapper au “règne” de l’argent ? il n’est pas possible de se passer d’argent, ceux qui le prétendent, en ont forcément. Et pour avoir de l’argent il faut l’aimer. Il est donc sage d’avoir de bonnes connaissances sur l’argent, et le mettre à son service.

L’écran est un écran vierge : l’argent devient ce que vous voulez qu’il soit, il est le réceptacle de vos projections et ces projections sont bien souvent paradoxales : ceux qui pensent le plus à l’argent sont ceux qui en ont le moins, ceux qui recherchent à tout prix la sécurité dans l’argent, se sentent toujours plus en danger (d’en manquer).

L’argent ne fait pas le bonheur :  il ne vous rendra pas heureux ni libre si vous n’êtes pas décidé à l’être. Il n’a pas de pouvoir, seulement le pouvoir que vous lui accordez. Il n’est pas immoral, c’est la personne qui est derrière qui l’est.

L’argent n’a pas de valeur car c’est une illusion : la valeur est qualitative pas quantitative. L’argent est symbolique et virtuel, seulement 14 % de l’argent qui circule dans le monde est sous forme matérielle, le reste est virtuelle. L’argent n’est réel que le jour où vous décidez de le sortir de la banque pour le dépenser.

L’argent, instrument de communication : l’argent est une langue qu’il faut apprendre à lire, à parler et à écrire. Avoir de l’argent et bien l’utiliser favorise la communication.

L’argent est un fluide énergétique : tout comme l’eau, l’argent est un fluide puissant qui n’est pas fait pour être stocké mais pour circuler et que nous pouvons mettre à notre service. L’eau immobilisée, peut être toxique et ne donner rien de bon contrairement à l’eau en mouvement. Le produit de l’argent qui circule est lui aussi beaucoup plus intéressant que celui de l’argent lui-même.

L’argent, un instrument puissant et un outil de croissance : Les croyances associent l’argent au pouvoir mais l’argent ne rend pas puissant, c’est l’argent qui est puissant et ce qui dépasse cela est notre capacité à comprendre son fonctionnement et le mettre à notre service, au service de nos valeurs.

On vous a menti : le mythe de la pénurie

C’est l’idée que dans tous les domaines, y compris celui de l’argent, nous n’avons jamais assez : pas assez de sommeil, nous ne faisons pas assez de sport, nous n’avons pas assez de vacances, pas assez de temps.

La notion de “assez” n’existe pas vraiment, nous ne l’atteignons jamais, nous avons toujours le sentiment de manquer. Cela nous pousse à vouloir toujours plus, au cas où on viendrait à manquer. Il faut sortir de ce mythe de la pénurie, se recentrer sur le qualitatif plutôt que le quantitatif.

Rien ne changera jamais : Ne croyez pas cela. L’auteure pense que “nous sommes au début d’une ère nouvelle où notre rapport à l’argent et au travail est en train de changer”.  Nous pouvons adopter dès maintenant les nouvelles règles du jeu ou résister en vain.

3ème partie : Devenez le maître de l’argent

voyage argent

Photo par Aditya Saxena

Vous êtes la clef !

Travaillez plus pour gagner plus c’est un fait mais ce n’est pas comme cela que vous allez vous enrichir. Au mieux, vous pourrez épargner un peu plus. Les riches l’ont compris : ils font travailler l’argent pour eux, “plus il travaille, moins ils travaillent”.

Mettre son argent au travail = investir. Vous n’aurez pas RIEN à faire, il faudra superviser le travail de l’argent.

Il faudra vous défaire de l’idée que “l’argent est plus respectable quand il est gagné à la sueur de son front”. Pour cela dissociez le travail et l’argent : apprenez à travailler pour autre chose que l’argent et gagner de l’argent autrement qu’en travaillant.

Dépenser moins : c’est le premier pas vers une gestion responsable de vos finances car si vous avez chaque mois des difficultés financières c’est que vous dépensez plus que ce que vous gagnez (cela s’applique aussi si vous ne parvenez simplement pas à épargner). Pour régler ce problème, vous devez dépenser moins et augmentez vos revenus ou les DEUX ! Identifiez les achats dits “de compensation” à diverses émotions, comme la colère, la frustration ou simplement l’ennui. Questionnez vous avant d’acheter sur l’utilité de vos achats, et songez à des alternatives possibles. En avez-vous vraiment besoin ?

Economisez…en premier : mettez en place un système automatique d’épargne en début de mois avant de payer quoi que ce soit d’autre ! Au moins 10% de vos revenus doivent être ainsi versés sur votre “compte de liberté financière”. Versez-y également vos revenus inhabituels (remboursements, primes etc…).

Le prix de votre liberté ou le salaire de la peur : Votre ego a besoin de contrôle et de sécurité et cela a un coût. Une partie épargne jouera ce rôle dans le sens où cet argent restera immédiatement disponible et même s’il ne vous rapporte pas beaucoup il vous délivrera de “l’immobilisme”. Cette devra être versée su un compte que vous pourrez appeler “compte de sécurité” ou “compte de “tranquillité”.

Apprenez à gérer votre argent

Un système de gestion simple et efficace : il suffit d’organiser vos finances en deux comptes et différents budgets alloués à des dépenses spécifiques.

Les deux comptes sont  : le compte sécurité et le compte de liberté financière. Le compte sécurité doit être alimenté jusqu’à ce que la somme puisse couvrir entre 2 et 6 mois de vos besoins (dans le but de rassurer votre ego). Une fois la somme atteinte, oubliez ce compte. Versez 10% de vos revenus sur le compte de liberté financière, cet argent sera consacré à vos investissements.

Les différents budgets :

Le budget du millionnaire ou compte amusement est une somme destinée à vous faire plaisir, une somme fixe que vous remettez à 0 chaque mois, dépensez la, environ 10% de vos revenus.

Le budget don et partage : pour des associations par exemple, entre 1 et 10% de vos revenus pour le côté énergétique et symbolique. Plus vous donnerez, plus vous recevrez.

Le budget croissance personnelle : pour continuer à appendre (livres, cours, séminaires, conférences etc…).

Apprenez les revenus automatiques : aussi appelés les revenus passifs. C’est l’argent qui travaille pour vous et qui ne dépend ni du temps ni de l’effort physique que vous y consacrez. Par exemple, les intérêts de vos livrets d’épargne sont des revenus passifs. Autres exemples : l’immobilier locatif, les distributeurs automatiques, les laveries, le marketing de réseau, les droits d’auteur etc…

Avoir des revenus automatiques est indispensable pour s’enrichir car ils ne dépendent pas du temps que vous y consacrer ils n’ont donc pas de limite, de jour comme de nuit, pendant la semaine ou le week end.

 

Investissez à chaque opération la minute du millionnaire : prenez une minute avant chaque dépense et demandez-vous si elle est indispensable, si il n’y a pas d’alternative, si il y a une manière de la déduire fiscalement. Dans tous les cas conservez bien votre reçu.

 

Faites vos comptes : c’est évidemment indispensable pour être le maître de votre argent. Sachez où va l’argent. Utilisez des outils pour faire vos comptes, papier, tableur, logiciel, peu importe. Notez toutes vos dépenses.

Conclusion

Ce livre est donc la première étape du voyage vers la liberté financière. Vous avez compris que nul n’agira à votre place pour votre enrichissement. Ce sont les bases. Une fois ces bases acquises, vous pouvez accéder à l’accélérateur de richesse qu’est le tome II “Attirez l’abondance” consacré à l’aspect énergétique de l’argent.

 

Ce que je peux vous dire sur ce livre

 

Ce livre nous offre de très bons conseils pour gérer notre argent et je rejoins complètement l’auteur sur le côté responsabilité. Ce sont des notions que je retrouve dans toutes mes lectures sur les finances personnelles. Cette lecture m’a permis de comprendre quels sont nos freins face aux prises de risque et comment les détourner (le compte sécurité pour l’ego et le budget plaisir pour éviter la frustration). Allouer toute notre épargne à des investissements n’est pas une solution. En revanche je pense qu’il est tout à fait possible pour chacun d’entre nous d’y consacrer une partie de nos revenus, ce n’est pas la somme qui compte mais l’intention comme le dit Nathalie Cariou. Bref commencez ce voyage avec ce livre et prenez une autre route que celle empruntée par le troupeau (de moutons ou de “petits poulets froussards” comme le dirait Robert Kiyosaki). Les deux autres tomes feront parties de mes prochaines lectures car je compte bien poursuivre ce voyage.

(Je n’ai pas détaillé les exercices proposés par l’auteure, je vous laisse les découvrir dans le livre.)

Pour vous le procurer, cliquez ici :

Pour avoir plus d’avis sur le livre, c’est par ici !

Merci de m’avoir lue, retrouvez mes autres chroniques de livres sur les finances personnelles et découvrez mon défi !Winking smile

Partagez cet article et dites moi en commentaires ce que vous pensez de ce livre…

A bientôt

Patricia

 

 

 

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

, , , ,

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







Recevez maintenant mon outil de gestion du budget    =>